Zone des professionnels

Obésité

Comment définit-on l’obésité?

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) définit l’obésité comme une « accumulation anormale ou excessive de graisse qui présente un risque pour la santé ».

La mesure de l’obésité qui est le plus souvent utilisée est l’indice de masse corporelle (IMC).

  • Poids santé : IMC entre 18,5 et 24,9.
  • Embonpoint : IMC entre 25 et 29,9.
  • Obésité de classe 1 : IMC entre 30 et 34,9.
  • Obésité de classe 2 : IMC entre 35 et 39,9.
  • Obésité de classe 3 : IMC supérieur à 40.

L’IMC se calcule de la façon suivante : IMC = poids (kg) / taille (m2), soit le poids exprimé en kilos divisé par le carré de la taille exprimée en mètres.

Par exemple, pour une femme pesant 90 kg et mesurant 1m65 : 

  • IMC = 90 / (1,65 x 1,65)
  • IMC = 90 / 2,7225
  • IMC = 33,06

La Chaire de recherche sur l’obésité de l’Université Laval offre un outil de calcul de l’IMC.

Au Canada, 46 % des femmes sont en surcharge pondérale (IMC entre 25 et 29,9) et obèses (IMC supérieur à 30). Le taux d’embonpoint et d’obésité combinés des femmes est resté stable depuis 2009, mais a toutefois augmenté par rapport à 2003 alors qu’il s’élevait à 41 %.

Le taux d'obésité et de prise de poids excessive durant la grossesse a également augmenté. 

Source : Statistiques Canada, 2014

Quelle est la prise de poids recommandée pour une femme enceinte obèse?

Santé Canada a adopté les lignes directrices de l’Institute of Medicine (IOM) des États-Unis sur le gain de poids durant la grossesse.

Celui-ci recommande aux femmes obèses (c’est-à-dire qui ont un IMC supérieur ou égal à 30 avant ou au début de la grossesse) un gain de poids situé entre 5 et 9 kg durant leur grossesse. Lorsque l’IMC est supérieur à 35, des études récentes suggèrent plutôt une prise de poids totale comprise entre 0 et 5 kg.

Toutefois, chaque situation est unique, c’est pourquoi votre médecin et votre équipe de soin formuleront une recommandation adaptée à votre cas.

Prise de poids recommandée en fonction de l'indice de masse corporelle (IMC) de la mère :

IMCPrise de poids totale suggérée pendant la grossessePrise de poids totale suggérée au 1er trimestrePrise de poids suggérée/ sem au 2e-3e trimestre
Poids normalDe 18,5 à 24,911,5 à 16 kg ou 25 à 35 lb2 kg ou 4 lb500 g ou 1 lb
Embonpoint De 25 à 29,99 à 11,5 kg ou 15 à 25 lb1kg ou 2 lb300 g ou 0,6 lb
Obésité classe 1De 30 à 34,55 à 9 kg ou 11 à 20 lb0 à 2 kg ou 0 à 4 lb200 g ou 0,5 lb
Obésité classe 2De 35 à 39,50 à 5 kg ou 0 à 11 lb0 à 0,5 kg ou 0 à 1 lb0 à 200 g ou 0 à 0,5 lb
Obésité classe 3Supérieur à 400 à 5 kg ou 0 à 11 lb0 à 0,5 kg ou 0 à 1 lb0 à 200 g ou 0 à 0,5 lb

Peut-on essayer de perdre du poids pendant la grossesse?

Une grossesse peut être l’occasion d’adopter de saines habitudes de vie et une alimentation équilibrée, ce qui pourra éventuellement entraîner une légère perte de poids, sans danger pour l'enfant.

Toutefois, une perte de poids importante et rapide et un régime strict pendant la grossesse sont déconseillés. En effet, ils peuvent nuire au bon développement du fœtus et à la santé maternelle durant la grossesse.

Demandez conseil à votre médecin ou à un professionnel de la santé (nutritionniste, kinésiologue).

L’obésité entraîne-t-elle des risques de complications pendant la grossesse?

Il est tout à fait possible pour une femme obèse d’avoir une grossesse qui se déroule bien. Toutefois, les femmes obèses ont plus de risques de complications médicales durant leur grossesse, notamment :

  • diabète de grossesse (également appelé diabète gestationnel);
  • hypertension artérielle ou prééclampsie;
  • formation d’un caillot de sang qui bouche une veine (thrombose), au niveau pulmonaire ou au niveau des membres inférieurs;
  • infection urinaire;
  • accouchement tardif ou plus compliqué;
  • fausse-couche.

Il est à noter que certaines de ces complications, notamment le diabète de grossesse et l'hypertension artérielle, sont plus fréquentes chez les femmes qui prennent du poids rapidement en début de grossesse ou chez celles dont la grossesse est marquée par une prise de poids excessive (au-delà des recommandations citées plus haut).

Par ailleurs, le foetus est exposé à un risque plus grand d’anomalies congénitales, et les malformations éventuelles sont plus difficiles à détecter à l’échographie.

Remarque : le diabète de grossesse et l’hypertension artérielle peuvent toucher tout le monde, même les femmes minces. Le surpoids est un facteur de risque mais ce n’est pas le seul. La principale cause de diabète de grossesse est hormonale. Toutes les femmes enceintes devraient essayer de respecter au mieux les recommandations de prise de poids pendant la grossesse afin de réduire leurs risques de complications.

L’obésité entraîne-t-elle des difficultés à l’accouchement?

L’obésité peut entraîner certaines difficultés à l’accouchement :

  • Les femmes enceintes obèses ont un plus grand risque de subir une césarienne.
  • L’obésité augmente le risque d'avoir un nouveau-né de poids de naissance élevé (plus de 4 kg).
  • Le « monitoring » du fœtus et de l’utérus lors de l’accouchement est plus difficile.
  • Le dépassement du terme de la grossesse (date prévue d’accouchement) est plus fréquent, ce qui peut nécessiter un déclenchement artificiel du travail.
  • L’obésité peut parfois nuire à l’efficacité de l’anesthésie péridurale.
  • L’obésité augmente le risque d’infection après l’accouchement, que celui-ci ait lieu par voie vaginale ou par césarienne.

Y a-t-il des recommandations particulières pour les femmes enceintes obèses?

Chez les femmes enceintes obèses, quelques examens supplémentaires peuvent venir s'ajouter au suivi de grossesse habituel. Selon les circonstances, on pourra vous proposer d’effectuer :

  • un dépistage précoce du diabète de grossesse vers 12 semaines de grossesse;
  • un suivi fréquent de la tension artérielle.

Selon votre santé et votre condition physique, votre médecin évaluera les différents examens nécessaires et vous proposera une prise en charge adaptée.

La pratique régulière d’activité physique pendant la grossesse peut contribuer à réduire le risque de diabète de grossesse et d'hypertension en plus de favoriser le bon déroulement de la grossesse. Il est recommandé d’effectuer au moins 30 minutes d'activité physique modérée cinq fois par semaine. La marche d’un pas soutenu est considérée comme une activité physique modérée.

De plus, il est conseillé d’être suivie par une nutritionniste afin faire le suivi de votre prise de poids, d’éviter une prise de poids excessive (gain total et rythme) et d’adopter une alimentation équilibrée.

Contenu diffusé avec l’autorisation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et adapté par le CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal.