Zone des professionnels

Diabète de grossesse

Qu'est-ce que le diabète de grossesse?

Le diabète de grossesse, également appelé diabète gestationnel, est une augmentation anormale du taux de sucre dans le sang qui se produit généralement vers la fin du deuxième trimestre ou au troisième trimestre de grossesse. 

Il est causé en grande partie par les changements hormonaux qui se produisent pendant la grossesse. En effet, le placenta (organe reliant le fœtus à l’utérus) produit des hormones qui nuisent aux effets de l’insuline (hormone contrôlant le taux de sucre dans le sang). Chez la majorité des femmes, le diabète de grossesse disparaît après l’accouchement. Cependant, plus de 20 % des femmes ont un diabète de type 2 dans les années qui suivent.

Symptômes

Les femmes atteintes de diabète de grossesse ne présentent généralement aucun symptôme.

Certaines, cependant, peuvent ressentir les symptômes suivants : 

  • augmentation du volume et de la fréquence des urines;
  • soif intense;
  • bouche sèche;
  • malaise ou fatigue inhabituelle.

Mieux vaut alors consulter un médecin sans tarder.

Risques pour le bébé à la naissance

  • Poids plus élevé que la moyenne (supérieur à 4 kilos ou 9 livres).
  • Baisse du taux de sucre (hypoglycémie).
  • Jaunisse.
  • Manque de calcium dans le sang.
  • Difficultés respiratoires.

Il est important de savoir que le diabète de grossesse n'augmente ni le risque de malformations ni le risque que votre enfant soit diabétique à la naissance. 

Risques pour la mère

  • Césarienne ou accouchement vaginal plus difficile, à cause du poids du bébé.
  • Hypertension (tension élevée) de grossesse et prééclampsie (possibilité de convulsion et de coma).
  • Production d’un surplus de liquide amniotique pouvant provoquer un accouchement prématuré.
  • Développement du diabète de type 2 après l’accouchement ou dans les années suivantes.

Prévention

Le meilleur moyen de prévenir le diabète de grossesse est d’avoir un poids santé avant la grossesse, une alimentation variée et équilibrée et de faire de l’exercice.

Traitement

La première étape du traitement consiste à adopter une alimentation variée et équilibrée, en éliminant les sucres concentrés (sucres ajoutés dans les desserts, les confitures, les compotes de fruits, etc.), en ayant une bonne répartition des glucides (sucres provenant des aliments), et à faire de l’exercice s’il n’y a pas de contre-indication médicale. Vous serez suivi à la clinique de diabète de grossesse.

Si votre taux de sucre dans le sang demeure trop élevé malgré les modifications apportées à votre alimentation, votre médecin pourra éventuellement vous prescrire des injections d’insuline pour le maintenir dans les limites normales. Les injections d’insuline sont sans danger pour votre bébé.

Précautions

Comment reconnaître l’hypoglycémie?

Si vous ressentez une fatigue extrême, si vous avez des sueurs anormales, des maux de tête, des étourdissements, de la faiblesse, des tremblements, etc., il se peut que vous fassiez une hypoglycémie. Celle-ci correspond à un taux de sucre dans le sang inférieur à la normale chez la femme enceinte (3,7 mmol/litre). Elle peut être causée par une dose de médicament (insuline) trop élevée par rapport à la quantité d’aliments ingérés, des exercices physiques excessifs, une prise d’alcool, des repas sautés, etc.

Quoi faire en cas d’hypoglycémie? 

Faites un test de glycémie capillaire (tel qu’enseigné par l’infirmière clinicienne), prenez une collation (1/2 verre de jus ou un verre de lait avec deux biscuits secs), refaites un test de contrôle de glycémie capillaire 15 minutes après la collation pour vérifier si le taux de sucre a remonté et inscrivez tous vos résultats dans un carnet de glycémie. Aviser votre médecin à votre prochain rendez-vous.

Pour en savoir plus

Contenu diffusé avec l’autorisation du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et adapté par le CIUSSS du Nord-de-l'Île-de-Montréal.