Zone des professionnels

Profils de nos chercheurs

    Gilles Lavigne, D.M.D., Ph. D., FRCD(c)

    Gilles Lavigne, D.M.D., Ph. D., FRCD(c)

    Directeur intérimaire de la recherche

    Gilles Lavigne est diplômé de l’Université de Montréal (D.M.D. en médecine dentaire, et maîtrise en sciences neurologiques), du National Institute of Health (stage postdoctoral), de l’Université Georgetown (certificat de spécialité en médecine buccale) et de l’Université de Toronto (Ph. D. en neurophysiologie). Il est Fellow du Collège Royal des Dentistes du Canada, et a reçu un doctorat honoris causa de la Faculté de médecine de l’Université de Zurich (2009).

    Dr Lavigne est un chercheur et un clinicien internationalement connu dans le domaine du bruxisme et des interactions entre le sommeil, la douleur et les lésions cérébrales. Professeur titulaire à la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal dont il a été le doyen de 2008 à 2016, il est également chercheur régulier depuis près de 30 ans à l’Hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal (CIUSSS NIM). Dans le cadre de sa Chaire de recherche du Canada en Douleur-sommeil et traumatologie, il mène des recherches cliniques et expérimentales sur les facteurs pouvant influencer le sommeil et la perception de la douleur. 

    Roger Godbout, Ph.D., psychologue

    Roger Godbout, Ph.D., psychologue

    Directeur scientifique à la recherche en santé mentale des enfants et adolescents

    Roger Godbout est directeur scientifique à la recherche en santé mentale des enfants et adolescents du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal et professeur titulaire au Département de psychiatrie de l’Université de Montréal.
    Il dirige aussi le Laboratoire et  la Clinique du sommeil de l’Hôpital en santé mentale Rivière-des-Prairies, tout en poursuivant des activités de recherche au Centre de recherche de l’Hôpital du Sacré-Cœur-de-Montréal depuis plus de 20 ans. Il est également membre fondateur de la Société canadienne du sommeil et de la Society for Behavioral Sleep Medicine.

    Les travaux du Dr Godbout portent sur les interactions entre le sommeil et la santé mentale. Il s’intéresse surtout au sommeil des enfants et des adolescents et aux effets d’un mauvais sommeil sur le fonctionnement diurne, que ce soit la performance cognitive ou le comportement. Les méthodes qu’il utilise sont l’électrophysiologie, la neuropsychologie, la neuropharmacologie, la psychométrie chez l'humain de même que la modélisation chez l'animal.

    En plus de ses nombreuses publications et conférences scientifiques tant au Québec qu’à l’étranger, le Dr Godbout fait de nombreuses apparitions dans les médias publics. Son intérêt pour le partage des connaissances se remarque à travers ses travaux de vulgarisation et ses activités d’enseignement. Son laboratoire sert à la fois de lieu d’évaluation clinique, de plateforme pour la recherche et de site de formation privilégié pour les étudiants et les stagiaires.

    Lourdes Rodriguez del Barrio, Ph.D.,

    Lourdes Rodriguez del Barrio, Ph.D.,

    Directrice scientifique de la recherche sociale

    Lourdes Rodriguez del Barrio est directrice scientifique de la recherche sociale du CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal (NIM) et professeure titulaire à l’École de Travail social de l’Université de Montréal. Elle dirige l’Équipe de Recherche et d’Action en Santé Mentale et culture (ERASME) ainsi que l’Alliance de Recherche internationale Université-Communauté Santé Mentale et Citoyenneté (ARUCI-SMC) qu’elle a fondée.

    Ses recherches ont contribué à la création de nouvelles approches d’intervention et d’évaluation; elles ont ainsi eu des impacts sur le plan de l’élargissement de la capacité d’agir des personnes vivant des expériences de souffrance et des situations d’exclusion, en améliorant leur qualité de vie, leur mieux-être et leur participation citoyenne. Elles ont aussi conduit au changement de politiques et de pratiques des organisations communautaires et publiques.

    Sur le plan méthodologique, ses recherches ont donné lieu à une réflexion critique et à un approfondissement des méthodes en recherche qualitative, en recherche-action participative de même qu’en évaluation pluraliste et formative. Ce type de recherche, engagée dans le changement, a exigé à ce que les planificateurs, intervenants et usagers des services soient impliqués dans toutes les étapes de ses projets : de la définition des questions de recherche à la mobilisation des connaissances acquises. Au-delà de ses propres expertises, Lourdes est une chercheure toujours désireuse d’apprendre de ceux et celles venant d’autres horizons. Le travail interdisciplinaire et intersectoriel est, pour elle, une passion et une pratique courante. 

    Julie Carrier, Ph.D.

    Julie Carrier est directrice scientifique du Centre d'études avancées en médecine du sommeil de l'Hôpital du Sacré-Cœur du CIUSSS du Nord-de-l’île-de-Montréal et professeure au Département de psychologie de l'Université de Montréal. Elle a créé et elle dirige le Réseau Canadien sur le sommeil et les rythmes biologiques.

    Ses travaux ont notamment permis de découvrir plusieurs mécanismes clés relatifs aux effets du vieillissement sur le cycle éveil-sommeil, ainsi que leurs conséquences sur la santé physique et cognitive des personnes âgées. Les recherches de Mme Carrier portent aussi sur la sensibilité cérébrale à la lumière, les aspects développementaux du sommeil chez l'enfant et le rôle du sommeil dans la cognition.

    Louis De Beaumont, Ph.D.

    Louis De Beaumont, Ph.D.

    Louis De Beaumont est neuropsychologue clinicien, professeur au département de chirurgie de l’Université de Montréal, titulaire de la Chaire de recherche Fondation Caroline Durand en traumatologie aigue de l’Université de Montréal et chef de l’axe de recherche en trauma du CIUSSS-NÎM. Il dirige un laboratoire de stimulation non invasive du cerveau au centre tertiaire de traumatologie de l’hôpital du Sacré-Cœur de Montréal. Il a effectué un stage postdoctoral à l’Université McGill, sous la supervision du chercheur de renommée internationale Judes Poirier, où il a étudié la neurobiologie moléculaire de la maladie d’Alzheimer touchant à ses facteurs de risque, tels que les commotions cérébrales et le vieillissement.

    Ses travaux novateurs sur les effets à long terme et cumulatifs des commotions cérébrales du sport jouissent d’une reconnaissance scientifique internationale. Ses travaux de recherche figurent parmi le palmarès des 10 découvertes de l’année 2014 de la revue Québec Science. Ses projets de recherche actuels visent à mieux comprendre les mécanismes qui sous-tendent le mauvais pronostic des patients traumatisés et leur interaction avec des facteurs de risque tels que l’âge, la douleur et certains marqueurs neurogénétiques.